Vignobles Chatonnet

27 mars 2017 at 7 h 24 min

Recette de Vignobles ChantonnetIl y 30 000 ans les hommes de Paléolithique arrivent dans le Libournais, sûrement attirés par les grottes naturelles et l’abondance de l’eau. C’est un demi-siècle avant la naissance de Jésus que l’on commence à faire des amphores de vin sur place, pendant cette période les Romains défrichèrent la forêt de Cumbis et plantèrent les premières vignes. Ils choisirent de greffer des cépages venus de Massilla (Marseille). L’histoire du vin dans le Libournais prend toute sa valeur, il va au fil du temps se perfectionner et jouir aujourd’hui d’une réputation reconnue dans le monde entier.

Vignobles Chantonnet Grappe en pierre

Grappe en pierre

Cette terre (qui, un temps, était arpentée par les pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques-de-Compostelle, située sur la commune de Nérac à quelques kilomètres de Libourne, au confluent de l’Isle et de la Dordogne) a développé son trafic maritime avec le transport des vins dès le moyen-âge vers la Hollande, l’Angleterre et des pays Nordiques. Les Chatonnet deviennent de véritables acteurs et moteurs de l’économie de Saint Emilion dés le XV siècle, cette grande famille a déjà tous les membres qui officient dans le vin: maitres charpentiers de barrique, métiers de marchands et bien sûr de vignerons. Pionnier de la qualité, la famille Chatonnet s’attachera à ne produire que des vins de grande qualité. Mais au fil des siècles, avec les mariages, les alliances et successions l’intégralité des vignobles exploités en nom propre a finalement disparu.

Dés la fin de la deuxième guerre mondiale, les vignobles sont dans un état déplorable, Albert DECOMBEL, père de Jeannine Chatonnet achète une parcelle située sur le plateau de Saint Emilion. C’est de cet endroit que ce personnage, haut en couleurs, connu pour son dynamisme dans sa région, tirera les plants afin de replanter les vignes de Saint Emilion, Pomerol et Fronsac dans la première moitié du XX siècle. C’est André qui mit tout son savoir faire de pépiniériste pour le drainage des vignes pendant sa réimplantation. Jeannine, cette intendante hors pair apporta tout son sérieux à la gestion de ce beau château Haut-Chagneau du vignoble Chatonnet. Mais c’est Pascal Chatonnet, le fils de Jeannine, qui a repris les rênes de ce château, en mettant son empreinte avec la création de deux vins « la Sergue et L’Archange. »

 


Esprit de l’Archange Saint Emillion 2013
L’esprit de l’archange, 100% merlot issu d’une parcelle situé dans le secteur des grands crus de Saint Emilion. Avec ce vin gouleyant, sa souplesse et sa rondeur en bouche lui donnent une sensation douce et souple sans âpreté. Ces parfums de fruits rouges et noirs vous rappelleront les grands crus de ce merveilleux vin. Une de ses grandes qualités c’est l’accessibilité plus rapide pour la dégustation.
Château haut Chaigneau Lalande de Pomerol 2013
De couleur rubis sombre avec des reflets brillants et même lumineux. La violette et les petits fruits rouges composent un bouquet d’une remarquable finesse. Ce vin beau, avec en bouche une attaque souple et légère révélant quelques subtiles notes boisées, voire de fougères sèches. Le château haut Chaigneau est une référence maintenant.
Une couleur assez soutenue avec de beaux reflets vermillons, ce vin  très expressif  développe un bouquet puissant et riche. Quelques fruits rouges dominent au début, groseilles et framboises, puis une note légèrement poivrée voire de café grillé. C’est un vin délicat et finement tanique, il prendra à mon avis quelques notes de noblesse avec le temps.

 

Vignobles Chatonnet
Château Haut Chaigneau
Chemin des trois Bois
33500 Néac

Téléphone : 05 57 51 31 31
Courriel : contact[at]vignobleschatonnet.com

Vous aimerez peut être ces recettes...

3 Comments

Leave a reply

required

required

optional